top of page

Traineau à chiens

En fonction de vos disponibilités et de vos envies, nous vous proposons 2 itinéraires différents, 2 itinéraire qu'il n'est pas possible de comparer, tant au niveau des paysages que de leur technicité.



Itinéraire sur rivières dans le parc national du Khan Khenty

De Décembre à fin Février
Khagiin gol et le lac de Khagiin Khuul Nuur
 
Terelj est situé dans le parc national de Gorkhi-terelj, à 80 km de la capitale, le parc, situé en bordure du parc national de Khan Khenty et qui englobe une grande partie des monts Khenty.
 
La région de Terelj est un massif montagneux dont certains sommets atteignent 2700 m. Largement boisé, Terelj est aussi un sanctuaire pour la faune sauvage.
Le parc est doté de zones de steppes et de magnifiques formations rocheuses, dont la plus connue est le Mekhii Khad, bloc erratique rappelant la forme d’une tortue, d’où son nom. Ce monument naturel est l’un des plus visité par les Mongols.
Un lieu privilégié pour cette aventure entre nature et culture, vous conduirez vous meme un attelage de 5 à 6 chiens sur les méandres des rivières Tuul et Khagiin.
Rencontres avec nos amis nomades  et découverte d’une vie hors du temps pour profiter du fameux « accueil » nomade.


 
Même si les caprices de la météo adoucissent l’hiver mongol, les températures à Terelj restent rigoureuses surtout en Janvier et il faut s’attendre à un «petit» -20°C en journée et – 30°C durant la nuit, mais l’air est très sec et avec un équipement adapté, cette aventure reste à la portée de tout le monde.
Le froid et la pureté de l’air donnent une ambiance incroyable, la glace sublimée par le froid, part en fumée qui se givre au moindre contact, ma glace de la rivière, pressée par le froid, se cambre, se vrille, ondule, laissant s’infiltrer l’eau qui continue à s’écouler sous elle, remonter à la surface et modifier de jour en jour le paysage….Le niveau de la rivière monte tous les jours, des passages étroits entre 2 rochers se transforment en quelques jours en une piste large et plane.
Séjour inoubliable et intense…… 
Votre terrain d’aventure
La rivière Tuul, celle-là même qui coule au cœur de la capitale, prend sa source au cœur du massif du Khenty, c’est sur son cordon de glace que vous glisserez durant une partie de cet itinéraire.
A la jonction avec la rivière Khagiin, vous laisserez la Tuul, pour remonter en altitude en direction du lac noir où elle prend sa source.
Cette zone est particulièrement sauvage, la faune est abondante et malgré la frustration de n’en voir que très rarement, vous pourrez vous « satisfaire » des traces laissées par les loups, élans, chevrotins porte musc, gloutons, lynx, renards et lièvre variables….
Véritable livre ouvert sur la vie hivernale de cette faune variée.



Ou bien,

Le Mythique lac de Khuvsgul


Traversée intégrale en traîneau à chiens.

Khuvsgul est une province de la Mongolie, située à l’extrême nord du pays, elle porte le nom du plus grand et plus profond lac du pays, baptisé par ses anciens habitants, «le lac aux eaux bleues», popularisé plus tard par les Russes sous le nom « Kossogol ».

De nos jours, le lac est aussi appelé « la perle bleue de la Mongolie » en raison de sa grande beauté et de la couleur de ses eaux.


Cette région a conservé des traditions populaires, plus que dans les autres Aïmags; plusieurs ethnies vivent dans les environs du lac, les plus connues sont les Darkhas, les Bouriats et bien sûr les Uriankhais, plus couramment appelés Tsaatans.

Le secteur est réserve naturelle nationale et on peut y voir au printemps et en été, une faune et une flore très riche et très souvent endémique. Une grande variété d’oiseaux vit là où y passe durant leur migration seulement. Le lac est bordé par les massifs montagneux de Saïan et de Khodiral Saridag, ou se trouvent près d’une dizaine de volcans éteints. De par son lac, Khuvsgul est l’une des rares régions ou l’on mange du poisson.

En hiver, le lac revêt une toute autre dimension, une immensité de glace au milieu de la nature vierge.

Un air de petite banquise, crevasses, crêtes de compression, le lac vit, vibre, craque; la météo changeante et la pureté de l’espace qui estompe la notion de distance, donnent a ce circuit une note d’aventure, des moments incroyables partagés avec les chiens Alaskans qui seront vos équipiers durant tout l’itinéraire sur le lac.

Un itinéraire bien loin des grands classiques, un itinéraire unique, pour amoureux des grands espaces, les fans de traîneau à chiens, les aventuriers dans l’âme….



En Mars, la glace est d’une pureté incroyable, totalement transparente, couleur bleute à proximité de la cote, verdâtre lorsque le fond sablonneux n’est pas très loin, ou noire quand on aborde la partie plus profonde du lac.

Sensation étranges, car il est impossible de juger de l’épaisseur de la glace.

Mars est aussi un période de transition entre hiver et printemps, la météo peut changer très vite et des vents peuvent balayer le lac en rafales violentes.


Avril est souvent un mois plus doux, météo plus stable, la glace devient opaque et le lac devient blanc sur presque toute sa surface.

En Avril, l’arrivée du printemps qui réchauffe l’air et le soleil culminant plus haut dans le ciel, provoquent d’avantage de mouvements de la glace.

Difficile de répondre à la question classique :

«Quel est la meilleure période pour faire ce circuit ?»





Le lac : Votre terrain d’aventure

135 kilomètres de long, entre 30 et 37 kilomètres de large, quelques 260 m de profondeur, plus de 60 rivières et ruisseaux qui viennent alimenter cet immense réservoir d’eau pure, l’un des plus grands du monde.

Les eaux du lac se déversent dans la rivière Eg, puis dans la Selenge, pour finir dans le Baïkal, ce qui lui vaut le surnom de «petit frère du Baîkal».

Mais Khuvsgul est en Mongolie, plus qu’un lac, plus que la Perle bleue, Khuvsgul est un mythe.

Traverser cette immensité de glace n’est pas anodin…





Votre guide : Joël Rauzy

Musher d’expérience avec plus de 20 de pratique en professionnel, Joël a participé à plusieurs d’expéditions et premières dans plusieurs coins de monde.

Il travaille sur le lac depuis 7 ans, connaît tous les recoins, sait jauger les crêtes de compression et juger des itinéraires en fonction des vents.

« Nos 2 circuits sur Khuvsgul sont pour moi des moments privilégiés, d’une grande intensité, Le lac en hiver est beau, magnifique….mais bien plus encore, il y a là, une sorte de magie créée par les éléments.

Bien sûr, le circuit de 9 jours reste celui que je préfère, mais l’autre, celui de 6 jours est quelque fois plus engagé, les chiens n’ont pas de jour de repos et il est fréquent d’avoir à traverser des zones de glace assez difficile pour eux comme pour le musher.

Au cours de 2 mois que nous passons à Khuvsgul, nous voyons le lac changer, évoluer, sa glace se transformer, mes crevasses s’ouvrir ou se fermer, les crêtes de compression s’élargir ou devenir plus faciles à franchir, chaque circuit est différent et nous devons conjuguer avec les caprices du lac, de la glace, des vents.

Même si le mot aventure est quelque peu à la mode maintenant et perd de son sens, je pense que ces 2 circuits sur le lac de Khuvsgul sont une véritable aventure que je m’efforce de mettre à la portée de néophytes pour que ces jours passés en compagnie de nos chiens restent des moments inoubliables, pour les clients, mais aussi pour nous ».


Les chiens : Alaskans & Groenlandais

La grande majorité dont des Alaskans Huskies, surprenants de vivacité et d’amabilité, toujours prêts au travail, aussi dur soit-il, toujours en recherche de contact avec le musher, ce qui rend le séjour d’autant plus intéressant.



Dans la bande, il y a quelques Groenlandais, plus rustiques et sauvages que les Alaskans, mais qui ont aussi leurs bons côtés…il faut juste savoir les approcher.

Les attelages sont constitués de 5 à 6 chiens, que chaque apprenti musher devra conduire et gérer durant la journée….Pour le reste, mettre le harnais, préparer le matériel, nourrir cette joyeuse bande, le choix vous sera laissé de prendre les choses en main ou de profiter paisiblement de la beauté des paysages.



留言


bottom of page