top of page

Magie du Festival du renne 

Un séjour à la rencontre du peuple Tsaatan
Un séjour tout au nord de la Mongolie, entre immensités glacées & Taïga
C’est dans la province de Khuvsgul que vous amènera ce circuit hors du commun.
 
Le Festival du renne, un événement enchanteur, vise à célébrer le riche héritage des éleveurs de rennes locaux. Situé dans le décor époustouflant de la dépression de Darkhad, ce festival promet une expérience immersive qui allie préservation culturelle et excitation pour les visiteurs du monde entier.
Au cœur du festival du renne se trouve notre engagement à soutenir les éleveurs de rennes locaux, en leur offrant la possibilité de prospérer économiquement tout en préservant leur mode de vie traditionnel.
Le festival propose un large éventail d'activités et de compétitions qui mettent en évidence le lien profond entre les éleveurs et leurs majestueux compagnons rennes. L'un des temps forts est la course de rennes, où les éleveurs et leurs agiles partenaires s'affrontent pour la gloire, démontrant l'incroyable vitesse et l'agilité de ces magnifiques animaux.
En plus des courses, les visiteurs peuvent assister à la mise en œuvre de techniques traditionnelles, telles que l'arrachage d'une peau de mouton sur le dos d'un renne, une technique qui requiert une précision et une expertise affinées au fil des générations. Une autre compétition passionnante met les participants au défi de ramasser des bâtons tout en galopant aux côtés des rennes, mettant ainsi en évidence la remarquable harmonie entre l'homme et l'animal.

Pour ceux qui souhaitent découvrir le festival sous un angle différent, le rallye des femmes offre une occasion unique d'observer l'habileté et la force des éleveuses qui relèvent divers défis aux côtés de leurs compagnons rennes. C'est un témoignage du rôle intégral que jouent les femmes dans la communauté des éleveurs et une célébration de leurs contributions à cette tradition ancestrale.
 
Khuvsgul est une province de la Mongolie, située à l’extrême nord du pays, elle porte le nom du plus grand et plus profond lac du pays, baptisé par ses anciens habitants «océan mére», le Dalai Edge.
De nos jours, le lac est aussi appelé « la perle bleue de la Mongolie » en raison de sa grande beauté et de la couleur de ses eaux. Cette région a conservé des traditions populaires, plus que dans d’autres Aïmags; plusieurs ethnies vivent dans les environs du lac, les plus connues sont les Darkhads, les Bouriats et bien sûr les Uriankhais, plus couramment appelés Tsaatans, qui vivent dans la taïga.
Le lac de Khuvsgul
Le lac est bordé par les massifs montagneux de Saïan et de Khodiral Saridag, ou se trouvent plusieurs volcans éteints et toute la zone est une réserve naturelle nationale. En hiver, le lac revêt une dimension toute particulière, une immensité de glace au milieu de la nature vierge. Un air de petite banquise, crevasses, crêtes de compression, le lac vit, vibre, craque; la glace est d’une pureté incroyable, totalement transparente, couleur bleutée à proximité de la cote, verdâtre lorsque le fond sablonneux n’est pas très loin, ou noire quand on aborde la partie plus profonde du lac.
Sensation étranges, car il est impossible de juger de l’épaisseur de la glace.
La pureté de l’air qui estompe la notion de distance, donnent à ce circuit une note d’aventure, des moments incroyables avec les familles nomades que vous rencontrerez sur les berges du lac. Puis ce sera le passage du col, avant de redescendre vers la dépression de Darkhad et la taïga.
 Les Tsaatans
Les Uriankhai, ou Dukhas, sont plus connus sous l’appellation Tsaatans.
Peuple plus qu’ethnie, dont les origines se mêlent avec l’histoire de la Mongolie et des autres peuplades de l’Asie centrale.
Les Dukhas font partie de la grande famille des Tuvans qui ont été vers le  6ème et 7ème siècle, un peuple dominant, présent sur le territoire actuel de la Mongolie, mais aussi en Chine, Russie et plus vers l’ouest encore. 
Les Dukhas de Mongolie sont communément appelés les Tsaatans, dont le nom signifie «qui vit avec les rennes», Tsaa étant le nom Mongol…ou Uyghur pour désigner le renne.
Les Tsataans vivent à l’extrême nord du pays, dans la taïga, au-dessus de la dépression de Darkhad. Fut un temps, avant la domination soviétique, où le peuple Tsataans de la taïga du nord vivait sur toute la zone englobant la dépression de Darkhad, la taïga du nord et de l’ouest, les montagnes de Khoridol Saridag, jusqu'au grand col qui délimite la fin du plateau.
Le peuple Tsaatan, fier et épris de liberté est certainement l’ethnie qui aura le plus souffert de l’emprise soviétique, des kolkhozes et des purges…..
Actuellement, vivent dans la taïga du nord et de l’ouest, de la Mongolie, quelques 50 familles, réparties en 2 groupes principaux.
Après une période très critique, le cheptel de rennes est en train de reprendre vigueur, et le peuple Tsaatan hantera encore pendant de longues années la taïga Mongole.
Les Tsaatans vivent décemment de la chasse, cueillette, et du lait de leurs rennes qui est incroyablement riche en graisse et vitamines. Le renne est ainsi le cœur de la culture Tsaatan, il apporte son lait, sa viande, même si cela est en faible quantité et ses bois qui tombe tous les ans représentent un revenu non négligeable pour les familles.


En hiver, les familles se rapprochent de Tsagaannuur, pour permettre aux enfants d’aller à l’école. Ils sont souvent installés dans des cabanes en rondins au pied de la taïga. C’est dans l’un de ces camps d’hiver que nous vous amenons au cours de ce voyage immersif.

Comments


bottom of page